Ce que tu dois retenir du bullet journal en 3 points

Après bientôt 4 ans d’utilisation du bullet journal, j’ai eu l’occasion de tester tout et son contraire.

Que ça soit en terme de format du carnet, de temps passé à faire des décorations ou de quantité d’informations que je note dedans.

Dans cet article, j’ai envie de te parler de ce qui me semble important de retenir comme principe du bujo, que tu sois aguerrie en la matière

ou que tu t’intéresse au principe et que tu souhaites commencer tranquillement.

Parce qu’on est trop souvent bombardée d’une tonne d’informations – le bullet journal ne fait pas exception -, ça me semble important de revenir à l’essentiel, aux bases du chouette outil d’organisation qu’est le bullet journal.

1 - Le format est important

Savoir ce que tu veux

Selon l’usage que tu va faire de ton carnet, il faut faire attention au choix du support que tu utilises.

Que tu souhaites emmener ton carnet partout avec toi partout ou que ça soit ta grosse bible pleine d’informations qui reste à la maison, tu ne choisira pas le même carnet, et ton usage n’en sera pas le même non plus.

Il en est de même pour un tas de facteurs :

le format : traditionnel A5, plutôt A4, mini A6 ?

l’épaisseur du papier : tu compte peindre dedans, dessiner, ou juste écrire au stylo bille ?

la disposition de la page : tu préfère écrire sur des lignes, des pointillés, des carreaux, ou une page totalement blanche ?

la couverture : souple ou rigide, entre les deux ? Tu utilisera ton bullet journal seulement sur un bureau, ou un peu partout chez toi, ou dehors ?

la reliure : plutôt carnet relié ou à spirales ? Ou un planner à anneaux pour pouvoir ajouter et retirer des pages à loisir ?

le nombre de pages : selon que tu veux garder ton journal sur une année, quelques mois, ou tu t’en fiche ?

– mais aussi le nombre de marques pages, la couleur, le design de la couverture, s’il y a des pages déjà faites (index, informations personnelles), etc.

Pour être passée d’un traditionnel A5 à un A4, la différence est énorme.
Et quand j’ai fini par passer du A4 à un peu plus qu’un A6, imagine !
Et ça, à la fois dans l’utilisation que dans le transport !
Il me suit bien plus en A6 – cuisine, salon, chambre – qu’en A5. Je ne parle même pas de mes sacs à main, il tient même dans le plus petit !
Et je ne parle même pas du A4, lui restait tout le temps sur mon bureau, trop grand pour ne serait-ce qu’être utilisé sur le canapé.

Alors qu’à l’inverse, être revenue aux lignes après plus de 2 ans de pointillés ne m’a pas gênée plus que ça, contrairement à ce que je pensais !

Chacun sa pratique et ses préférences !

Commence par la base

Malgré cela, quand on commence, prendre le premier carnet qui nous tombe sous la main est très bien !
Cela permet de se rendre compte de ce qui ne nous va pas, ce qu’il faudra retiré, ajouter, testé d’autre.

Rien ne sert d’acheter la panoplie d’outils, de crayons et de carnets conseillés par-ci ou par-là.
Au fur et à mesure, pourquoi pas, mais au début, pas besoin de dépenser une fortune.

Pour ma part, j’ai commencé avec un carnet à spirales, c’était un véritable enfer.
Cette spirale qui m’empêchait d’écrire comme il faut, ça ne m’allait toujours pas.
J’ai enchainé avec un carnet à dessins, pages blanches et carnet très épais, horrible à transporter.
J’ai fini par suivre le mouvement et mon histoire d’amour a commencé avec les Leuchtturm héhé !
Et j’ai tenté un format Filofax, puis un classeur que j’avais customisé, puis je suis revenue aux Leuchtturm

Et enfin, mon carnet actuel, un Oberthur d’une taille un peu plus grand qu’un A6.
Tout ça en bientôt 4 ans ! Donc vraiment, fais des tests petit à petit.

Enfin, si tu veux un petit coup de main, tu peux retrouver mon article sur mes carnets favoris pour le bullet journal !

bullet journal pratique outil art créativité

2 - L'utilité avant tout

Le pratico-pratique

Au-delà de tout ce qu’on peut voir sur internet ou YouTube, le but principal du bullet journal, c’est d’être pratique, il ne faut pas l’oublier.

Si tu n’es pas Van Gogh et n’as pas envie de le devenir, c’est parfait.
Tout autant que si tu adores passer ton weekend à décorer la semaine à venir, et la semaine à réfléchir aux décorations de la semaine d’après !

Car le principal, c’est que ton bullet journal te soit utile. C’est un outil d’organisation avant tout !

N’hésites pas à t’inspirer sur le net, mais prends garde à ne pas t’ajouter du « travail » pas franchement nécessaire.

D’ailleurs, as-tu vraiment besoin du sacro-saint layout du mois, le tracker de ceci ou de cela ?
Et ça ne serait pas plus utile de plutôt noter dans ton bullet tous les post-it qui trainent chez toi ? Les to-do list diverses et variées ? Tout ce qui traine dans des carnets ?

Le carnet parmi tous les carnets

Le principe du bullet journal, c’est qu’il sert à tout, il compile tous les carnets en un seul !
Alors autant tout rassembler au même endroit, non ?

Au début, j’avais une liste des séries que je suivais.
Il m’avait fallu 4 pages, j’avais dû regarder le nombre d’épisodes pour chaque série (bonjour, je suis Amélie et je suis sérivore !).
Alors que j’avais déjà un site internet sur lequel je notais tout, je revenais noter la même chose sur mon bujo.
Bonjour le temps perdu, non ?

De la même façon, j’ai longtemps noté mes comptes alors que j’ai un tableur Excel impeccable à ce niveau depuis plusieurs années.
En réalité, j’avais besoin de voir quelle quantité partait dans chaque poste de dépenses, mais il m’a suffit de faire quelques changements sur mon tableur pour avoir ça !

À l’inverse, je craignais beaucoup de noter mes mots de passe dans mon bullet journal.
Maintenant, cette page est ma référence, je peux oublier la plupart de mes codes mais je sais qu’ils sont notés là, j’ai le droit d’oublier !
Utilité maximale !

Penses utile, pense pratique, pense à ce que tu utilise au quotidien, ce sur quoi tu as besoin de mettre la main régulièrement, ou ce sur quoi tu souhaite travailler.

Et puis si tu as besoin d’un coup de main pour préparer ta semaine, tu trouvera mes layouts sur mon Instagram !

3 - Il faut essayer, tenter, réessayer

Fais de ce carnet le tien

C’est vraiment là le secret.

Un bullet journal, c’est un journal qui s’adapte à tes besoins personnels.

Les tiens.
Pas ceux de la youtubeuse que tu adores et qui a un bullet trop joli sur lequel elle passe un temps dingue.

Si tu veux tester un autre layout, fonce !
Ajouter des images, des stickers, des souvenirs : c’est le tien, fait ce que tu veux !
Découper, coller, peindre, c’est TON bullet, tu en fait ce que tu veux ! (bon sang !)

Et de la même façon, il s’adapte à ton quotidien !

Tu pars en vacances : il devient carnet de voyage !
Il y a moins ou plus de choses dans ta vie : tu adaptes ton layout en fonction !
Tu veux travailler sur ton sommeil, tes dépenses, ton alimentation : idem !
L’inspiration est à ta portée de main partout sur internet !

Ton bullet journal n’est pas fixé dans le temps, il s’adapte à ta vie.

Alors fais-le vivre avec toi !

Ne te force à rien

Tu peux bien entendu trouver de l’inspiration partout sur les internets. Instagram, Pinterest, YouTube,tu as le choix !

Seulement, veille à ne jamais te mettre la pression.

Aucun layout n’est obligatoire. Aucune décoration non plus.
Si tu n’en a pas envie, grand bien t’en fasse.

À ce sujet, j’ai mis longtemps à me détacher de la page « tracker » de mon bullet journal.
C’était pourtant une page que j’adorais faire quand je préparais mon bujo pour le mois.
Mais que je ne remplissais que pendant 5 ou 6 jours, 15 au maximum. La fin de ma page restait vide.
Et puis, j’ai fini par l’abandonner totalement, pendant plusieurs mois. Et j’y suis revenue depuis une semaine avec un tracker pour la semaine.

Il m’est arrivé la même chose pour la décoration.
J’ai découvert le bullet journal avec la vidéo de Ryder Caroll, j’ai trouvé ça très laid. clairement pratique, mais si moche.
C’est Boho Berry qui m’a redonné le goût, avec ses jolies lettrines, ses petits doodles, ses couleurs.
Sauf qu’à force, j’ai commencé à me sentir bloquée à devoir faire de beaux dessins, une belle décoration chaque mois.
Je passais parfois plus de temps à préparer mon bullet journal qu’a réellement m’en servir ! Un comble, non ?!

Depuis, j’ai fini par calmer le jeu. J’utilise le minimum de matériel pour pouvoir préparer la semaine n’importe où et avec peu de temps devant moi.
J’ai besoin de mettre de la décoration pour m’encourager à me servir de mon bujo. J’ai besoin de quelques fioritures malgré tout ^^
Seulement, ça ne me prend bien moins de temps à préparer (sauf quand j’ai envie de prendre ce temps-là !)

Si tu veux voir comment mon bullet journal a évolué, tu en as des photos depuis 2016 sur mon Instagram !

Bref, au final, peu importe l'outil d'organisation dont tu te sers, il faut qu'il te soit utile !

Tu utilise un bullet journal ? Quel usage en as-tu ?

Si l'article t'as plu, n'hésite pas à le partager sur Pinterest !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.