Comment être plus indulgente avec toi-même ?

Tu as remarqué ? C’est toujours facile d’être plus dure avec soi-même qu’avec les autres. De rire de soi à outrance, de s’auto-flageler -voire de s’insulter- avant que quelqu’un d’autre le fasse à notre place.

Moi la première, je suis souvent dure avec ma petite personne, et je ne te cache pas que la plupart des exemples de cet article sont clairement du vécu. Insultes à la moindre erreur, tirages sur la corde plutôt que du repos, agenda à rallonge pour satisfaire tout le monde … ça te parle ?

Bon, du coup, ça te tenterai de devenir indulgente avec toi-même ? De te lâcher un peu la grappe, de prendre soi de toi comme le ferai ta meilleure amie, ta mère, l’élu de ton cœur ?

Je te propose un petit condensé des attitudes à adopter pour s’apporter soi-même un peu d’amour !

Comment toujours – tu commences sûrement à me connaître – pas d’injonction ici, juste quelques conseils, des pistes à suivre. Pas de pression, on a dit de l’indulgence !!! Allons-y !

Être en paix avec soi-même, se pardonner

Ce qu'on fait le plus souvent

On culpabilise pour tout et n’importe quoi, y compris des choses dont on est pas responsable (les émotions des autres, la météo, les bouchons).

On passe son temps à ressasser le passé, à imaginer ce qu’on aurait pu faire autrement, et ce à quoi ressemblerait notre vie maintenant.

Notre phrase préférée devient « si j’avais … » ou encore « si seulement je … ».

Ce vers quoi il faudrait tendre

Tout le monde fait des erreurs. Il faut l’accepter ce fait, et admettre ses erreurs, son passé. Puis, en faire le bilan, en tirer des leçons.

Au besoin, en parler, faire sortir les choses.

Enfin, passer à autre chose, et arrêter de ressasser.

La plupart des choses ne valent pas la peine qu’on y accorde autant de temps qu’on le fait.

Creuser pour mieux se comprendre

Ce qu'on fait le plus souvent

On répète des comportements pendant des années, consciemment ou inconsciemment.

On accumule les tampons émotionnels, ces trucs qu’on fait en excès quand ça ne va pas (shopping, nourriture, alcool, sexe, chacun le sien, génial non ?! non.).

On ne cherche pas à savoir pourquoi, on continue. Quitte à ce que cela devienne un souci voire un danger au bout d’un certain labs de temps.

Ce vers quoi il faudrait tendre

Chercher à comprendre quels sont nos schémas, faire de l’introspection, détricoter nos habitudes.

Déconstruire, voire détruire ceux qui ne nous conviennent plus, seule ou accompagnée.

Mieux comprendre notre mode de fonctionnement, mieux se connaître.

Savoir ce que tu vaux

Ce qu'on fait le plus souvent

On regarde des films, des séries ou de documentaires où des gens extraordinaires font des choses toutes aussi dingues.
Si possible, en se disant qu’on n’est qu’une merde et qu’on n’a rien fait de notre vie contrairement à eux.

On se déprécie en permanence, on envie les autres, ou pire, on les jalouse. 

On passe son temps à se comparer, à se juger, toujours en se rabaissant.

Ce vers quoi il faudrait tendre

Se poser, et noter à l’écrit tout ce qu’on sait faire, tout ce qu’on a accompli, pour connaitre nos qualités, nos défauts, nos compétences.

Un peu comme un CV, mais qui prendrait en compte toute ta vie, de « passer 5 minutes dans la salle de bain le matin » à « organiser un évènement pour 200 personnes » ou « déménager en 10 jours ».

C’est une évidence, on a et on sait faire plein de choses.
Il faut juste s’en rendre compte.
Le noter donc, et le relire dès que l’envie se fait sentir. Et rajouter des choses dès qu’il y en a à rajouter !

Arrêter la comparaison. Nous avons tou.tes.s un parcours de vie unique, nous sommes tous uniques. Tachons d’avancer et de se comparer uniquement à nous-même.

Être ta propre meilleure amie

Ce qu'on fait le plus souvent

On s’insulte ouvertement à la moindre maladresse, au moindre oubli, au moindre retard, à la moindre erreur (« mais quelle conne ! »).

On ne prend ni soin de son corps, ni de son esprit.

On fait tout ce qui a été cité dans les parties précédentes : ressasser nos erreurs passées, poursuivre de mauvaises habitudes, e tse rabaisser constamment.

Ce vers quoi il faudrait tendre

Il faut se traiter comme notre meilleure amie.

Se parler comme il faut, être bienveillante envers soi-même.

Avoir de la compassion, de l’indulgence pour soi-même, de la même manière qu’on le ferait avec notre meilleure amie.

Célébrer et récompenser nos réussites, faire le débriefing de nos échecs.

Se demander conseil, prendre le temps de se poser et de réfléchir, discuter longuement. Avec soi.

En bref, tu es un être humain : tu fais des erreurs et tu as parfois besoin de te reposer,
alors soit bienveillante avec toi-même 😉

Et toi, tu arrives à être indulgente avec toi-même ?

Si l'article t'as plu, n'hésite pas à le partager sur Pinterest !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Suis-moi sur Instagram
Suis-moi sur Pinterest
Suis-moi sur Facebook