Pourquoi vouloir devenir une meilleure personne

Tu as fini par le comprendre, en plus de l’organisation, le bullet journal, la planification et tout le toutim, le développement personnel, c’est mon dada.

Je sais pas toi, mais perso, devenir mieux, meilleure, cette simple idée, ça me plaît.

Pas dans le sens où je ne suis pas assez là maintenant tout de suite (« i’m enough », « je suis assez », ça fait partie de mes affirmations quotidiennes, je t’en reparlerai 😉 )

Et pas plus dans le sens « meilleure que les autres » (si tu cherche un esprit de compétition, passe ton chemin, je suis la meilleure perdante que tu puisse connaître)(toujours dernière à Mario Kart, et fière de l’être)

(dernière des personnages joueurs, faut pas déconner, je bats quelques bots quand même !).

Mais plutôt dans le sens où je pourrais être encore plus moi.

Mieux comprendre comment je fonctionne, comment je pense, comment je réfléchis, comment j’appréhende les choses, les situations.
Pourquoi j’ai de mauvaises habitudes, comment y remédier (coucou la bouffe réconfort et les jeux sur smartphone).

Du coup, c’est pour ça que j’ai plongé petit à petit dans le développement personnel.

Pour ça, et pour tout un tas d’autres choses !
On voit ça ensemble ?!

développement personnel être mieux avec les autres soi-même confiance amour de soi

Pour être mieux avec moi-même

Avoir confiance en soi

Si le développement personnel a changé quelque chose, depuis les quelques années que je « pratique » (comprendre « que je travaille sur moi-même »), c’est ma confiance en moi et mon amour de moi.

Dès l’adolescence, clairement, rien de tout ça n’était au top niveau.
Je n’aimais pas mon corps, je n’aimais pas ma vie, rien n’allait (fichue adolescente gothique XD).

Depuis que j’ai entrepris ce travail sur moi (pendant ma deuxième année de fac, celle où j’ai envoyé boulé des études qui ne m’allait pas et j’ai commencé mes études de lettres), ma confiance en moi est remontée, petit à petit, actions après actions.
De manière générale, vivre ma vie pour moi a été un tournant décisif. Chaque action dans ce sens m’a beaucoup aidé.
Et ça continue (et je continue à me plomber en jouant la carte de la sécurité … c’est un travail quotidien !).

Même si je fais des erreurs, je subis des échecs, si les choses ne se passent pas comme prévu, je suis sûre d’une chose.
J’ai confiance en moi.
Je sais que peu importe les embûches, je serai là pour moi, et je saurais faire le nécessaire pour m’en sortir.

Car c’est ça la confiance en soi, non ?
Littéralement, avoir confiance en soi, c’est être sûr qu’on ne se laissera pas tomber.
Et bien, je ne me laisserai pas tomber.
Jamais. Oh non !

S'aimer

Ah, l’amour de soi. Celui-là, il est venu avec le temps, et ça lui arrive encore de prendre des vacances XD

J’ai d’abord eu besoin de l’amour des autres.
Et puis, je me suis rendue compte qu’avant d’avoir l’amour des autres, il serait bien que j’ai déjà le mien.
S’aimer soi-même, ça paraît bête, un peu égoïste, mais comment croire que quelqu’un nous aime, si nous-même, on ne s’aime pas ?

Bon, ça sonne assez évident maintenant, ça ne l’était pas à l’époque, loin de là (je calcule dans ma tête. ça fait 10 ans que je bosse sur moi).

On est la seule personne avec laquelle on va vivre toute notre vie.

Il y aura des personnes à aimer, à choyer.
Mais celle qu’on devra se trimballer quoiqu’il arrive, c’est nous-même.

Alors autant faire la paix avec soi-même au plus vite, non ?!

Bien sûr, ça ne marche pas en un claquement de doigts.
On se tolère, on se supporte, on s’accepte, on s’apprécie, on s’aime, on devient notre meilleure amie.
Des fois, on se fait soi-même défaut.
Mais si on s’aime vraiment, ça vaut la peine.

développement personnel communiquer exprimer émotions relation parler

Pour être mieux avec les autres

On assaini son entourage

Ce point est presque une évidence à mes yeux : quand on est bien avec soi-même, on est bien avec les autres.
 
C’est quelque chose que je me souviens toujours avoir pensé.
Quand je me faisais insulter, embêter à l’école, j’étais en colère, mais j’avais surtout pitié.
Qu’est-ce qui se passe dans la vie de ces gens pour qu’ils soient comme ça ? Qu’ils en viennent à s’amuser de faire du mal aux autres ?
(heureusement que j’étais bien entourée à cette époque, par un chouette groupe qui m’a aidé et forgé)(des bisous si elles me lisent ❤).
 
En étant mieux avec soi-même donc, on cerne mieux nos relations avec les autres.
Sans juger leur cheminement, leurs actions ou leurs opinions, on finit par faire du tri, n’accepter plus que les relations que l’on trouve saines, qui sont réciproques et bienveillantes (sans forcément haïr les gens, juste s’en éloigner)(il y a très peu de gens sur terre que je hais, je sais pas trop faire, fichu Bisounours !).
 
En fait, avec la confiance en soi vient la connaissance de soi et de ce que l’on veut et ne veut pas.
 
Le tri se fait naturellement, et sans forcément éliminer les amis qui ne donnent pas dans le développement personnel !
(Clothilde Dusoulier en parlait dans un épisode de son podcast Change ma vie)
J’ai plein d’amis qui se fichent du développement personnel mais qui avancent, qui évoluent, tout simplement !
 
Et en étant mieux avec soi-même, on projette moins nos craintes sur les autres, on est plus à même d’accepter les autres tels qu’ils sont.

On communique mieux

Le développement personnel nous permet de mettre des mots sur les ressentis, les sentiments, les émotions.
 
Alors forcément, on apprend à mieux s’exprimer avec les autres.
À être clair, à répéter, reformuler, étoffer, pour être sûr que notre idée soit comprise.
 
À faire comprendre comment on se sent, ce qu’on a dans la tête, ce qui nous tracasse.
À exprimer nos émotions, nos sentiments, nos ressentis.
 
Finalement, le développement personnel nous aide à être aussi bienveillant avec les autres qu’on tente de l’être avec nous-même.
être mieux meilleure développement personnel confiance en soi

Pour avancer plus vite

Un travail quotidien

Travailler sur soi, c’est un travail quotidien, et le travail d’une vie.
Il n’y a pas de fin, c’est une évolution constante.

On ne devient pas « LA » personne parfaite (de toute façon, ça n’existe pas, donc ça ne sert à rien de chercher XD).
Sur le chemin de la vie, on change, on évolue, on clarifie les choses avec soi-même.

On apprend à se connaître.
À avoir une idée de notre manière de penser, de fonctionner, de réagir face à l’imprévisible.
Et ainsi, à mieux appréhender les évènements de la vie, que ce soit les petits tracas du quotidien ou les évènements importants et lourds à gérer.

Travailler sur ses peurs, c’est savoir que si le pire arrive, on saura gérer.
Non pas que tout sera prévu, cadré, anticipé (coucou la control freak).
Mais on sait qu’on saura faire le nécessaire.
On a confiance, peu importe ce qui nous attends.

Travailler son développement personnel, ça ne veut pas dire qu’on est infaillible et parfait.
Qu’on est toujours heureux, positif, et que tout nous réussi.

Par contre, ça veut dire qu’on vit nos émotions, qu’on les accepte et qu’on les accueille.
Qu’on travaille dessus, qu’on se confronte à nos peurs une à une, pour mieux les démonter.

Parfois, ça veut dire qu’on creuse loin et profond. Que ça pique, que c’est désagréable.
Peut-être même, qu’on devient désagréable.

Mais à force de le faire, on y est habitué. C’est un réflexe, un automatisme.
Et on avance d’autant plus vite.

Le chemin est important, pas la destination

« Avancer plus vite », ça n’est pas le terme exact, mais je ne sais pas comment le présenter mieux.
 
En restant bloquée par nos croyances limitantes, nos peurs, on peut souvent tourner en rond dans notre vie.
Reproduire les mêmes schémas dans nos relations, rester bloquée par manque de confiance dans une routine qui nous fait nous sentir en sécurité.
 
Travailler sur soi, vouloir devenir meilleure, c’est aussi aller plus vite vers ce qui nous fait vibrer, ce qui nous fait kiffer, ce qu’on aime faire.
 
Par contre, attention au risque de penser qu’il y a une fin, un bout, une lignée d’arriver.
Un moment où, comme par magie, on sera heureuse.
Le bonheur, c’est maintenant, pas dans 20 ans !

Derrière le terme un peu grandiloquent de "développement personnel", se cache juste un travail sur soi,
une volonté de mieux se connaître, et d'ainsi devenir une meilleure personne.

Et toi, tu travaille ton développement personnel ?

Si l'article t'as plu, n'hésite pas à le partager sur Pinterest !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Suis-moi sur Instagram
Suis-moi sur Pinterest
Suis-moi sur Facebook