départ commencement essai tentative naissance renaissance changement

Le changement

Le changement.

Un mot qui fait peur.
Presque un gros mot.

Dans changement, il y a bouleversement.
Abandon.
Arrêt de ce qui était.
Rupture.

Chacun est marqué par le changement.
Il est parfois soudain, brutal ou même douloureux.
Difficile à vivre mais nécessaire.
Souvent forcé par la vie, par les circonstances.

Mais quand il est choisit, il se fait le plus souvent à petits pas.
À pas de loup.
Doucement, sans s’en rendre compte.

Une idée, qui mûrit dans un coin de notre tête.
Qui, après un certain temps, donne des fruits.

L’idée n’est pas visible, mais le changement est déjà là.
Le fruit, lui, sera la preuve externe du changement interne.
L’aboutissement.

Beaucoup de décisions se prennent comme ça.

Les grands virages de la vie.
Ceux dont tout l’entourage s’étonne, s’insurge, prend pour de l’impulsivité.
Ils ont été longtemps pensés, réfléchis.
Et la solution est apparue.
Le fruit est arrivé.
Pouf !

Une démission.
Un départ à l’autre bout du monde.
Un changement d’alimentation.
Une rupture.
Rien ne se fait réellement au hasard.

Le terreau était déjà là.
La graine a été plantée.
À mesure que les bons nutriments lui ont été apportés, elle a grandit.
Devenant une petite plante.
Déjà porteuse de changements extérieurs.
Grandissant subtilement, millimètre par millimètre.
Elle se heurtera à des conditions difficiles pour pousser.
Des peurs, des croyances, qui freinent sa croissance.
Mais, si elle est assez forte, elle ne disparaitra pas.
Elle se fera violence, et finira par grandir, et produire ses fruits.

Il faut parfois laisser le temps au changement.
Pas à pas, le changement se fera.
Doucement en apparence, lentement ou pas.
Mais il se fera.

Petit pas après petit pas, on peut changer beaucoup.
On peut changer tout court.

Avec le changement lui-même arrive une autre façon de penser.
Une autre façon de percevoir le changement.

Un abandon oui, mais pour mieux retrouver la nouveauté, celle qui plait enfin.
Un rupture certes, mais pour mieux se lier avec ce (ceux ?) qui nous fait vibrer.

Une sorte de délestage de ce qui ne nous convient pas.
Ôter de nos épaules ce qui nous pèse, se retrouver légère de nos nouvelles envies.
Se choisir avant toute autre chose.

Une fois le changement mis en branle, il devient un élan, une force.
Les contraintes, les obstacles deviennent minuscules.
L’envie est plus forte.
Le besoin est plus puissant.

 

Le changement peut faire peur.
Mais le plus souvent, il est libérateur.
Au final, n’est-il pas l’expression de notre évolution intérieure ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Suis-moi sur Instagram
Suis-moi sur Pinterest
Suis-moi sur Facebook