Pourquoi se lever à 5h30 n’est pas la clé du Miracle Morning (ni les SAVERS)

Pour rappel, le Miracle Morning, c’est un concept créé par Hal Elrod, dans le livre du même nom.
Le but est simple, se lever tôt (5h30) et effectuer une routine appelée les SAVERS. SAVERS, acronyme pour Scribing, Affirmations, Visualisation, Exercice, Reading, Silence, autrement dit en français,  Écriture, Affirmations, Visualisation, Sport, Lecture et Méditation (ça fait EAVSLM, c’est moins sympa).
Le tout étant à mettre en place dans notre vie pour être au top du top, avoir la vie de nos rêves, être au top du succès, bref, le rêve américain.
 
Je le décris volontairement ainsi car, s’il ne m’a pas choqué au début, je ne vois plus que le marketing de l’auteur aujourd’hui (d’autant plus avec la découverte en France de l’ouvrage). Et ce qui m’embête avec ce marketing, ce rêve qui nous est vendu, c’est que c’est tout à fait culpabilisant pour ceux qui ne « réussissent pas », en tous cas à mettre en place cette habitude. Alors que concrètement, tout le monde ne peut pas le mettre en place, mais heureusement. Et on va voir pourquoi plus bas ^^
 
Qu’on soit clair, j’ai adoré le Miracle Morning. C’est un livre important pour toute personne qui s’intéresse au développement personnel et qui cherche à s’améliorer.
Seulement, je l’aime pour des raisons différentes de celles qu’on croise un peu partout, et c’est ce qu’on va voir ici 😉

Tout le monde ne peut pas se lever à 5h30

Dans notre monde moderne occidental en 2018, on oublie souvent que non, on ne peut pas tous se lever à 5h30.
 
D’une, parce qu’on termine parfois tard le travail, et que rogner sur la nuit de sommeil N’EST PAS une bonne chose (8h il faut ! je n’y arrive pas non plus, mais vraiment, le sommeil, c’est important, il ne faut pas négliger ça !).
 
De deux, parce que tout le monde ne fait pas forcément des horaires de bureau, façon 9h-17h.
Dans mes différents boulots, j’ai parfois commencé à 10h, parfois à 5h. Fini à minuit, ou à 13h. Et autant vous dire que se lever 4h avant de commencer le travail, quand on a fini tard la veille (voir le matin même …), pas moyen. Ma couette est bien plus sympa, vous vous doutez bien.
Et là, je pense aux personnes comme moi, célibataire sans enfant. Mais imaginez un peu avec des enfants, on en parle même pas !
 
Enfin, tout le monde n’est tout simplement pas du matin. Certains sont productifs le soir, l’après-midi, et certes, pour d’autres, c’est le matin qui est une période créatrice (et j’ai cette chance, je suis du matin).
 
Le Miracle Morning ne convient donc pas à toutes les situations et à toutes les personnes.
Et vouloir l’appliquer sans avoir ça en tête, ça ne vaut pas grand chose.

Les SAVERS

Si on en croit Hal Elrod, tous les matins donc, il faudrait tout d’abord commencer par écrire 3 pages (les morning pages). Puis dire à voix haute et intelligible nos affirmations. Faire de l’exercice (là, dans la théorie, il est 6h et quelques. j’écris cet article à 18h et ça pique quand même de penser à du sport à 6h du matin). Lire (pourquoi pas), puis méditer (= me rendormir).

Plus sérieusement.
Je veux bien croire que tout cela puisse amener à être mieux dans sa vie, à se sentir bien, frais, dispo, à prendre soin de soi.

Seulement, pourquoi le faire ? Réellement.
Pour pouvoir dire « Je fais le Miracle Morning, ça a changé ma vie » ?! Autant dire que c’est le genre d’habitude, de routine, qui ne tiendra pas dans la durée.

J’ai découvert le Miracle Morning en même temps que le bullet journal.
J’ai toujours mon bullet journal, car il m’est utile, et agréable (j’entame bientôt mon 6ème carnet, youhou !).
Je n’ai pas médité depuis très longtemps. Je ne fais aucun sport. J’écris occasionnellement. Je lis très peu. Je fais quelques affirmations quand j’y pense.

J’en conclu quoi ? Faites votre sauce.
Faites selon vous. Selon ce que vous aimez, ce qui vous convient, ce que vous recherchez.

Appliquer bêtement le Miracle Morning, ça me fait penser aux bonnes résolutions de la nouvelle année.
Celles qui tiennent 3 jours, car elles ne sont pas fondées (ou pas précises, mais c’est une autre histoire). Celles qui sont là pour faire bien, et ne partent d’aucun réel désir de notre part, d’aucun besoin. « Je vais faire du sport cette année« . « Je vais moins boire« . « Je vais mieux manger« . C’est bien beau. Mais pourquoi ?!

Si c’est pour faire comme les autres ou pour pouvoir dire qu’on l’a fait, laissez tomber directement. Non seulement ça ne marchera pas, mais en plus, ça entamera votre estime de vous-même. C’est un coup à commencer à penser qu’on ne sait pas tenir une bonne habitude, puis qu’on et nul puis … non, on s’arrête là !
Alors que c’est possible. Si on y tient réellement.

Soyons honnêtes. J’adore les habitudes, les routines, les rituels. Dans la théorie.
Dans la pratique, à l’heure actuelle, je n’arrive à en tenir que 2. Seulement 2.

La première, c’est le brossage de dents. J’y arrive en général le matin, mais il m’arrive d’oublier. Par contre, peu importe mon état, je vais me coucher en me brossant les dents. C’est d’ailleurs l’habitude sur laquelle je greffe d’autres habitudes au besoin tellement elle est coriace (une prise de médicament, ce genre de choses). Peu importe mon état, l’heure, le lieu. Je me brosserai les dents avant de dormir. TOUJOURS. C’est une vraie fichue habitude.

La deuxième, c’est de boire 2 litre d’eau par jour. Et ça n’était pas gagné vu qu’avant, je buvais à peine 3 verres (75cL) par jour. Je buvais quand j’avais soif. Mais j’ai découvert le thé. Puis, les tasses de 50cL.
Résultat ? Une tasse le matin, une tasse le midi, une tasse le soir. On est déjà à 1,50L sans s’en rendre compte. Le reste, un verre d’eau par-ci, un verre d’eau par-là. Et boum. 2 litres, voire plus. Grâce à une tasse, et du bon thé qui me fait du bien au moral comme au corps (oui, je suis devenue difficile en plus).

Donc non, le Miracle Morning ne m’a pas aidé à mettre en place des habitudes dont je n’avais jamais entendu parlé avant.

Mais ça ne veut pas dire qu’il ne m’a rien appris du tout.

Ce que m'a réellement appris le Miracle Morning

Au final, je n’ai jamais réussi à mettre en place correctement les routines du Miracle Morning, et encore moins à me lever à 5h30 (même si je suis une lève-tôt et que ça m’arrive parfois !). Mais j’ai tout de même beaucoup apprécié ce livre, et je le relis encore fréquemment.
Pourquoi ? Grâce à ce que m’a permis d’apprendre cet ouvrage.
Car la base du Miracle Morning est là. Si on enlève l’heure du réveil, si on enlève les SAVERS.
La base du Miracle Morning, la base pour être mieux dans sa vie, c’est de prendre du temps pour moi.
 
Dans nos vies actives actuelles, peu importe le nombre d’enfants, notre travail ou les circonstances, on l’oublie trop souvent.
Il faut prendre du temps pour soi.
Je le ré-écris pour être sûre que ça rentre :
IL FAUT PRENDRE DU TEMPS POUR SOI.
 
Si c’est effectivement le matin avant le reste de votre journée et le réveil des autres, tant mieux pour vous. Mais personne ne vous blâmera pour faire votre routine le soir, en milieu de journée, où de ne parvenir à penser à vous que le week-end venu.
 
Mais c’est là l’important : prendre du temps pour soi. S’écouter.
 
Et peu importe ce que vous entendez par là : prendre un bain, vous vernir les ongles, lire, regarder un documentaire ou une série un peu futile, se masser (ou se faire masser), aller au cinéma, on s’en fiche. Prenez du temps pour vous, seule avec vous-même. 15 minutes, une heure, une demie-journée, faites comme vous voulez et comme vous pouvez. Mais aménagez ce temps pour vous.
 
À mon sens, s’il devait y avoir un secret, une méthode à sortir de ce livre, c’est cela : prendre soin de soi, et créer du temps pour ça.

Vous avez lu le Miracle Morning ?
Vous en avez pensé quoi ?

Et si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager sur Pinterest !

2 commentaires

  • M

    Hello.
    Sympa ton article.
    J’ai lu le Miracle Morning également, j’ai essayé de me coucher plus tôt pour me lever plus tôt et réaliser des « Savers » adaptés à mes besoins. J’ai tenu 20 jours, après il a fallu que je dorme car j’étais épuisée… Oui me coucher plus tôt je n’y arrive pas, j’ai trop de choses à faire.
    Mais finalement je me suis rendue compte que je fais une sorte de « miracle early evening » depuis des années donc pourquoi changer ? par contre le Miracle Morning m’a ouvert les yeux sur la façon de prendre ce temps pour moi, aujourd’hui je suis capable de bien mieux rentabiliser mon temps et donc de faire plus de choses.

    Donc je partage ton avis sur ce bouquin intéressant mais à ne pas appliquer à la lettre ?

    Bises.
    Claire.

    • Amélie Petit Moineau

      Bonjour Claire !
      C’est ça, tout le monde n’est pas capable de tenir sur la durée (sans compter qu’il faut souvent une vraie raison de le faire, et si ça ne coïncide pas avec notre rythme naturel ou en tous cas « habituel », on ne tient pas longtemps, le corps nous rappelle à l’ordre !).
      Le soir, c’est bien aussi ! Je trouve ça très relaxant personnellement, et j’aime bien lire et faire des étirements avant de dormir, voir même faire une méditation guidée pour mieux m’endormir ! Là où le matin, je suis très vite d’attaque donc pas besoin de devoir me mettre en route (sauf pour mon estomac, qui met du temps à démarrer haha !).
      Merci bien pour ton commentaire en tous cas ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sur Pinterest
sur Instagram
sur Hellocoton