Comment Notion a détrôné mon bullet journal

Je t’en parlais l’autre jour sur Instagram, j’ai récemment envoyé balader mon bullet journal. Cela faisait plus de 5 ans que je m’amusais. Chaque mois, chaque semaine, je créais et décorais ce qui allait être mon compagnon de route. Et cet été, j’ai fini par arrêter, et passer au superbe outil qu’est Notion.

Si je retiens plein de chouettes choses du bullet journal (choses que je garde d’ailleurs pour Notion), je trouve le site, l’appli, le logiciel incroyablement plus pratique. C’est pour ça que j’ai décidé de t’en parler, car un outil pareil ne peut pas être caché à la face du monde 😂
 
Retour sur un changement que je ne me serais jamais vue prendre !

Notion c'est quoi ?

page d'accueil site internet Notion
Définitivement, ça ne vend pas du rêve ...

Outil de geekos

Quand tu arrives sur la page d’accueil de Notion, tu es en droit de te demander ce que tu fais là. Après tout, tu cherchais un outil sympa pour mieux t’organiser, et tu tombes sur un outil en noir et blanc pour travailler en équipe. Qu’est-ce que c’est que ce truc ? 🤨

Okay, on est d’accord, vu du premier coup d’œil, Notion ressemble à une usine à gaz blanche et noire. Il y a de l’anglais partout, du vocabulaire très spécifique. Vu comme ça, on pourrait penser que c’est fait pour ton pote qui « bosse dans l’informatique ». Mais pas pour toi qui cherche simplement un outil pour t’aider au quotidien.

Je dois dire que j’ai réagi comme ça à ma première rencontre avec Notion.
« On peut tout faire et tout noter ? Bah c’est bien, j’ai pareil mais dans mon bullet journal, votre truc c’est moche, merci au revoir ! ».

(moui, quand mes habitudes me conviennent, faut pas trop me déranger 😅 )

Bien entendu, je n’avais aucune idée de la puissance de la chose et de à quel point ça peut être utile à des tonnes de niveaux dans ma vie !

Notion tableau de bord
Mon tableau de bord, là où je range tout ce qui m'est utile chaque jour
Notion agenda intégré
Notamment mon agenda, que j'ai intégré ici pour l'avoir sur cette page, mais que je peux consulté sur sa propre page

Notion, une base de données folle

À la base, Notion est pensé comme une énorme base de données, dans laquelle tu peux faire des liens entre les bases.

Pour vulgariser, tu trouves dans Notion de quoi faire ton encyclopédie personnelle. Noter les livres que tu as lu (avec, par exemple, une note sur 10, un classement, ou juste des notes), les articles en ligne, les films, et j’en passe. Mais aussi des données professionnelles, comme un fichier clients, une liste de fournisseurs (avec téléphone, adresse, RIB, délais de livraison…).

Ensuite, tu peux partager cette base de donnée avec qui tu veux. Tes collègues de travail pour le cas des fichiers clients, tes séries préférées avec tes ami.e.s, c’est toi qui choisis. Par ma part, j’ai ma liste de courses et nos recettes partagées avec mon compagnon. Il te suffit de l’adresse mail avec laquelle la personne est connectée : simple et diablement efficace !

Mais ça, c’était la base.

Car d’année en année, Notion s’est amélioré pour devenir un outil gigantesque, dans lequel tu peux, en vrac :
– mettre ta to-do, ta liste de courses
– sauvegarder un article entier de blog (le jour où il est supprimé d’internet, tu l’as toujours sous Notion, qui copie-colle le texte, les images, tout)
– enregistrer ton agenda, t’envoyer des rappels le jour, la veille ou l’avant veille d’un RDV
– faire un habit tracker, un moodboard, un brandboard

Notion Kanban
Un Kanban qui me sert de to-do list de la semaine, que j'archive ensuite en dessous

Notion, et tous les outils sont au même endroit

Si les outils numériques sont devenus très pratiques ces derniers temps, il n’est pas impossible que tu aies entendu parler de Trello, Asana ou To Do Ist ou Evernote. Et bien pour faire en clair : NOTION EST LE COMBO DE TOUT ÇA !

Là où Trello reprenait le principe du Kanban (méthode japonaise avec un alignement de post-its à la verticale), Notion l’intègre dans ses pages. Tu pourras même importer tes tableaux Trello le jour où tu passes sur Notion ! ^^ Et tu peux ajouter des choses avant ou après ton tableau, selon ce que tu préfères, ainsi que le faire changer de forme, passant d’un Kanban à une liste, un tableau ou un format agenda. Que du bonus on a dit !

Asana permettait d’assigner des tâches et des projets à des personnes différentes. Pas de souci, Notion le fait aussi.

Tu pouvais prendre des notes et sauvegarder des images et des articles sur Evernote, Notion le fait aussi.

To Do Ist te permettait des rappels selon les dates, aucun souci, Notion le fait aussi. La seule différence se passe pour les tâches récurrentes, il faut encore les gérer manuellement, à l’heure où j’écris cet article en tous cas (c’est honnêtement le seul défaut que je lui trouve).

Tu l’auras compris, si tu utilisais un ou plusieurs de ces outils, Notion les combine pour n’avoir plus qu’un seul outil qui centralise tout. Banco !

Notion tracker
Mon tracker, avec une barre de progression, la météo, mes habitudes, mon humeur, mon efficacité, etc.

Pourquoi Notion plutôt que le bullet journal ?

Mon utilité du bullet journal

Revenons rapidement sur ce qui m’a plu avec le bullet journal :
– c’est une méthode analogue, c’est à dire qu’on écrit au fur et à mesure dedans (autant dire que pour les puristes, les bullet journal pré-imprimés, c’est une hérésie 😥).
– on peut le modifier à l’envi, selon notre rythme de vie du moment, nos habitudes, nos besoins, d’un mois à l’autre, d’une semaine à l’autre.
on peut le décorer ou le laisser sobre, selon nos goûts.

Et ce qui m’embêtait :
– le côté fixé dans le marbre (ou plutôt le papier), typiquement, les pages à « migrer » d’un bullet journal à un autre (donc à recopier entièrement)
– de manière générale, le fait que les pages soient forcément à la suite les unes des autres (j’ai pourtant tenté un bullet journal dans un agenda à anneaux type Filofax, pour pouvoir bouger les feuilles au besoin, mais ça ne me convenait pas plus).
– la complexité de transport, même pour un petit carnet (il m’est arrivé d’en avoir un d’une taille à mi-chemin entre le A5 et le A6).
– la nécessité d’avoir toujours un crayon sous la main (voir 2 ou 3) .
– les longues recherches pour savoir quand s’est passé un rdv médical, la dernière fois que j’ai fait quelque chose (tu sais, les choses uq’on fait une ou deux fois l’an, genre laver la couette ou emmener le tapis au pressing), ou ce genre de choses.

Notion liste courses
Ma liste de courses, partagée avec mon compagnon

Comment Notion a comblé les lacunes

À côté de ça, on a donc Notion, et donc :
– une méthode avec des blocs qui se bougent en un clic.
– on peut toujours tout modifier à l’envi, rajouter, enlever, mettre des blocs sur une autre page.
– on peut toujours décorer ou laisser sobre selon notre goût (spoiler, je décore, je mets des émojis et de la couleur partout).
– plus besoin de recopier, on a non seulement le copier-coller, mais aussi le principe de templates (un modèle pré-établi, soit par toi-même, soit par le créateur d’une page).
– les pages peuvent s’imbriquer, se désimbriquer, s’archiver, se supprimer (mais pas définitivement dans un premier temps, tu as une corbeille comme sur ton ordinateur).
– ça ne prend pas de place physique.
– ça ne demande aucun matériel autre que ce que tu as sûrement déjà : un ordinateur (ou une tablette) voire un smartphone.
la fonction recherche est dingue, si tu cherche un mot, il te retrouve toutes les occurrences de ce moment dans TOUT ton Notion.
– tu peux prendre des notes dans un endroit prévu à cet effet et les trier après : idéal pour le vidage de cerveau !

Notion journal
Mon journal, qui a son propre template pour ne pas avoir à recopier chaque jour les mêmes questions !
(celles de mon Planner Quotidien, toi-même tu sais si tu es abonnée à la Boîte à Outils 😉)

Tu es sûre que c'est pour moi ?

J’espère avoir réussi à te montrer que Notion est bien plus qu’une simple base de données ou qu’un outil compliqué (il peut le devenir, mais il peut aussi être très facile d’utilisation). En fait, à la manière du bullet journal, Notion est ce que tu en fait, et c’est sûrement ça que j’adore !

Notion est ultra personnalisable

Comme je te l’indiquais plus haut tu peux largement modifier Notion pour le faire coller à ce que tu veux en faire.

De mon côté, j’ai choisis une écriture Serif (avec des empâtements, les petits traits aux extrémités des lettres). Mais tu peux choisir une écriture plus classique, écrire en plus gros si jamais c’est ce que tu préfères.

Pour chaque page, tu peux choisir un émoji qui sera celui qui s’affichera devant le nom de ta page dans ta barre de menu. Tu peux aussi décider d’afficher ou non une photo de couverture, que tu peux importer depuis ton ordinateur ou trouver grâce à des mots clés sur Unsplash.

Le traitement de texte reste assez basique (gras, italique, souligné, changement de couleur de texte et surlignage), mais il est à mon sens suffisant.

À noter que le mode par défaut est blanc, mais qu’un mode « sombre » est disponible facilement dans les paramètres (c’est celui que j’utilise mais j’ai préféré faire mes captures d’écran en blanc, c’était plus parlant).

Notion thème sombre
Mon Notion au quotidien, avec le thème sombre. Tu aime mon joli arc-en-ciel ?!

Notion sur téléphone

Notion est aussi accessible sur téléphone, et est on ne peut plus pratique ainsi. Il se synchronise régulièrement et facilement avec l’ordinateur, c’est un bonheur.
 
La navigation est fluide, peut parfois se compliquer si on a trop de choses sur une même page (notamment sur un long Kanban qui s’étale sur la longueur). Mais elle reste très fluide et super agréable à utiliser !
 

Parmi les exemples bêtes de la vie quotidienne où cette appli me facilite la vie, je vais te montrer une application concrète.
Je suis en courses, j’utilise la page de liste de courses que je partage avec mon compagnon (top du top en terme d’organisation). Mon chéri pense à quelque chose à acheter, il le rajoute à la liste, et ma liste se met automatiquement à jour. Et paf, j’achète ce qu’il faut (c’est très drôle à vivre, l’avatar de l’autre personne se balade sur la page au même moment ^^). Pas besoin de s’appeler, de se déranger, ou quoi que ce soit.

De la même façon, on partage une page de liste de recettes. Comme ça, on sait quels ingrédients sont nécessaires si on veut faire un plat spécifique (elle n’est pas encore très remplie, mais on ajoute au fur et à mesure ^^). Et ainsi, on a juste besoin de notre téléphone en cuisine, pas besoin d’allers-retours sur un ordi fixe.

Notion nous permet d’avoir toute notre tête dans notre poche !

Notion livre de recettes
Mes petites recettes, avec une photo, le processus, où j'ai trouvé la recette, et le tout classé par catégories !

Je continue d'adorer le papier et les carnets

Tu l’auras compris, ma vie entière est maintenant sur Notion (ou presque ^^). Malgré ça, je garde un amour fou pour les carnets.
 
Déjà, parce que j’adore écrire à la main (et à la plume s’il vous plaît !). J’ai un journal que je remplis sur Notion, ainsi qu’un tracker. Mais je continue de faire mon journaling plus poussé (comme les pages du matin) dans un carnet. De la même manière, mon art journal n’est pas en reste, ni les autres carnets qui me servent pour des choses artistiques ou que j’ai envie d’ancrer (d’encrer ?!) dans la matière. ^^
 
Donc non, je n’abandonne pas pour autant les carnets, mais je centralise simplement mon savoir dans un seul et même endroit ^^
Notion page
Une page typique sur Notion : tu peux ajouter des catégories (ici, le jour où je dois faire l'action, le statut et le domaine),
la priorité (qui s'exprime par plusieurs émojis, selon les cases remplis au-dessus), et les notes !

J’espère que cet article t’aura permis de comprendre ce qu’est Notion et comment il peut t’être utile.

Si jamais tu as une question ou besoin d’aide, n’hésites pas à m’envoyer un mail ou un DM sur Instagram, je commence à maîtriser la bête ^^

Tu comprends mieux mon coup de coeur ?

Si l’article t’as plu, n’hésite pas à le partager sur Pinterest

Notion Pin
Notion Pin
Notion Pin

2 réponses

  1. Je ne connaissais pas du tout cet outil et il a l’air super bien ! Seulement… c’est pas du tout pour moi ! Je crois que je suis réfractaire au numérique x) Je note tout à la main, j’ai un carnet fourre-tout où je note des trucs dans le désordre, s’il me reste un peu de place sur une page 10 pages avant celle où j’en suis je le note là, c’est le bordel mais je m’y retrouve toujours ! Pour les rendez-vous j’ai un cahier de texte (qui me convient mieux que l’agenda). Pour tout ce qui est écriture, on conseille Scrinever et autres logiciels pour écrivains : spoiler : tout à la main pour moi x) J’ai vraiment besoin de passer par le papier pour visualiser et réfléchir !
    J’ai intégré une association qui fait des podcasts où tous les membres sont un peu partout en France, donc on utilise Calendy, Slack et Trello, et je m’adapte. Mais pour une organisation personnelle, je ne peux pas du tout utiliser ces outils !

    1. Haha, je peux comprendre ! À l’heure actuelle, je suis revenue au bullet journal, et je garde Notion pour le côté pro. J’ai aussi ce besoin du papier, je te comprends bien !

      Je pense que Notion reste ultra pratique pour du travail de groupe (et une fois qu’on l’a pris en main, car il n’est pas totalement instinctif non plus), dans le cadre d’une entreprise, une association ou quoi, ça reste un bel outil, bien pensé et surtout bien améliorés par ces concepteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *